NOS PRESTATIONS

Notre association a pour but  le bien-être de la personne malade psychique par le renforcement de son pouvoir d’agir, la lutte contre l’isolement. Pour cela, elle mène trois actions d’accompagnement envers :

les personnes malades psychiques à la gestion des tâches du quotidien

Ce sont des personnes qui reconnaissent être malade psychique, et qui sont stabilisées par un traitement. Nous intervenons dans le secteur desservi par la compagnie des transports en commun de Strasbourg

les personnes malades psychiques dont le logement est en situation d’incurie

Ce sont des personnes dont le logement est inhabitable parce qu’il n’a pas été nettoyé depuis longtemps. C’est l’ARSEA, par le dispositif Logipsy qu’elle gère, qui prend contact avec notre association

les pairs-aidants dans leur insertion sociale et professionnelle

Les pairs-aidants sont les personnes malades psychiques rétablies qui souhaitent utiliser leur expérience de la maladie psychique pour aider leurs pairs à se rétablir. Les pairs-aidants eux aussi sont en chemin sur leur parcours de rétablissement et notre association souhaite les accompagner dans leurs efforts d’insertion

L'accompagnement à la gestion des tâches du quotidien

Les tâches du quotidien telles que le ménage, les courses, la cuisine, les papiers administratifs à        remplir, …  sont insurmontables parfois lorsqu’on sort d’une hospitalisation en psychiatrie, avec un traitement lourd souvent, car le temps de l’hospitalisation n’a pas permis de le diminuer.

C’est si insurmontable, que la tentation de retourner à l’hôpital est grande.

Pour éviter ces allers-retours domicile-hôpital, nous avons construit un accompagnement pour permettre à la personne de se maintenir chez elle pour son bien-être et sa re-socialisation.

Un diagnostic partagé

Au moment de la signature du contrat d’accompagnement et à chaque bilan, l’accompagnant et le bénéficiaire établissent un diagnostic des capacités du bénéficiaire à accomplir les tâches du quotidien seul, ou avec de l’aide, ou s’il n’y parvient pas même avec de l’aide.

Ce diagnostic permet ensuite d’évaluer la progression du bénéficiaire dans son projet d’autonomie

Un projet d'accompagnement défini par la personne

Le projet d’accompagnement est défini par la personne malade psychique accompagnée. Il est le reflet de ses attentes.

Contrairement à d’autres accompagnements dans d’autres services, nous ne recueillons pas les besoins des personnes et nous n’imposons aucun projet à la personne accompagnée.

Nous évoquons avec la personne les éléments liés à sa sécurité et nous nous efforçons de recueillir son adhésion pour que son lieu de vie soit sécure.

L'accompagnement ou le "faire" ensemble

Afin de respecter la dignité des personnes malades psychiques accompagnées, les pairs-aidants de l’association JEFF ne réalisent pas les tâches du quotidien à la place des personnes, mais les font avec elles,  ensemble, pour aller vers plus d’autonomie et gagner en estime de soi.

Les pairs-aidants

Les accompagnants de l’association JEFF sont des pairs-aidants : ce sont des personnes malades psychiques rétablies, qui ont fait le choix professionnel d’utiliser leur savoir issu de l’expérience de la maladie mentale pour accompagner d’autres personnes malades psychiques dans leur parcours de rétablissement.

Les pairs-aidants sont formés par l’association JEFF à l’accompagnement des personnes malades psychiques à la gestion de leur cadre de vie.

Un bilan commun

Après chaque période de 3 mois d’accompagnement, le pair-aidant et la personne malade psychique accompagnée réalisent ensemble un bilan de l’accompagnement réalisé sur les trois derniers mois.

Ce bilan permet d’évaluer les progrès réalisés et les difficultés à surmonter. Sur cette base, l’accompagnant et la personne malade psychique pourront construire un nouveau projet d’accompagnement pour les 3 mois suivants.